Interview > Autres |

et si mon enfant était précoce ?

Article du 20 avril 2016

et si mon enfant était précoce ?
Il n’est pas toujours facile de détecter un enfant précoce, de savoir s’il est réellement en avance pour son âge. Nous souhaitons en tant que parents que nos enfants aient certaines facilités intellectuelles, mais il faut savoir que cette « précocité intellectuelle » est parfois synonyme de difficultés pour l’enfant et son environnement.

Nous avons interrogé Déborah Girard, psychologue clinicienne à Croix (proche de Lille) sur les attitudes à adopter pour accompagner au mieux le développement d'un enfant précoce.


MagaZEN : Quelle serait selon vous la définition d'un enfant précoce ?

Déborah Girard : Un enfant intellectuellement précoce (EIP) est un enfant dont le développement intellectuel est en avance par rapport à celui des enfants de son âge.
Il présente des aptitudes intellectuelles particulières (ex. : il apprend très vite), associées à une grande sensibilité. Il y aurait plus de 2 % d'enfants précoces en France, ce qui signifie que dans une classe, il peut y avoir un voire deux enfants intellectuellement précoces.


MagaZEN : A partir de quand considère-t-on qu'un enfant est précoce ?

D.G. : En général, on considère qu’un enfant est précoce s’il dispose d’un QI supérieur à 130. Il peut réussir son parcours scolaire sans fournir trop d’efforts, mais peut aussi y rencontrer des difficultés, car le milieu de l’école peut ne pas être adapté à son niveau. Il s’y ennuie alors et n’acquiert pas le goût de l’effort car il n’en ressent pas la nécessité.


MagaZEN : Comment reconnaître un enfant intellectuellement précoce ? Quelles sont les caractéristiques typiques liées aux enfants précoces ?

D.G. : Il n’existe pas de catalogue où sont énumérés les différents caractères. 
Ce sont des enfants en apparence comme les autres. Il y a cependant quelques signes qui peuvent alerter l’entourage de l’enfant...
Voici ce que j'ai pu constater dans le cadre de ma pratique :


Sur le langage : une majorité d’enfants intellectuellement précoces débute le langage assez tôt et parle plutôt bien. Pour ceux qui commencent à parler plus tardivement, on constate qu’ils parlent tout de suite parfaitement, un peu comme s’ils avaient attendu de bien maîtriser le langage avant de se lancer.


Sur les interrogations : ce sont des enfants qui ont beaucoup d’interrogations, pas toujours liées à leur âge. Un thème récurrent est celui de la mort. Ils comprennent très tôt, largement avant 6 ans, l’irréversibilité de la mort et posent des questions même si vous n’avez jamais évoqué ce thème avec eux ou en leur présence. Ils peuvent vous interroger sur l’intérêt de la vie, le fonctionnement de l’univers, l’existence de Dieu. Les enfants précoces posent des questions pointues sur des sujets qui les passionnent. S’ils se prennent d’intérêt pour un thème particulier, que ce soit la mythologie ou les dinosaures, ils l’étudieront de façon approfondie et le maîtriseront. Leur sens de l’humour est également très développé et ce, très tôt.


Sur l’émotivité : ces enfants ont souvent une émotivité très forte. Ils sont très sensibles à l’injustice et intègrent très jeunes la notion de l’inégalité. Ils sont aussi très empathiques : très tôt, ils détectent et comprennent la souffrance, là où d’autres passent sans s’arrêter.


Comme ce sont des enfants, ils n’ont pas les armes nécessaires pour faire face à toutes leurs interrogations, ce qui leur occasionnent parfois des angoisses qui leur sont difficiles à gérer.


MagaZEN : Et à l'école ?

D.G. : Il est indispensable de poser un diagnostic de précocité dès lors que l'enfant ne vit pas bien sa vie scolaire. Reconnaître un enfant intellectuellement en avance permettra de l’aider à surmonter les difficultés qu’il ne manquera pas de rencontrer lors de ses apprentissages. En effet, même si l’école élémentaire ne lui pose pas de problèmes, l’enfant précoce n’acquiert pas de méthode réelle pour apprendre... et il risque d’en payer les conséquences pendant sa scolarité au collège.


La précocité chez les filles est moins spectaculaire que chez les garçons. Les filles ont une telle volonté (ou une telle pression...) de correspondre à l’image que l’on attend d’elles socialement qu’elles font taire les désagréments liés à leur précocité.


Je mets en garde les parents. Ce n’est pas parce que votre enfant est précoce qu’il aura plus de facilités à l’école. En outre, l’annonce de sa précocité au corps enseignant peut nécessiter beaucoup d'explications, car elle peut susciter certaines réticences, voire des réactions inappropriées.


Certains vont jusqu’à dire que tous les parents pensent leur enfant précoce. Cela peut être (en partie !) vrai, mais les parents d’enfants précoces sont souvent les derniers à s’en rendre compte. C’est souvent l’entourage scolaire ou d’autres parents qui les détectent, comme je l'observe parfois dans mon cabinet.


MagaZEN : Que deviennent les enfants intellectuellement précoces en grandissant ?

D.G. : Ils deviennent des adultes doués... C’est pourquoi le terme « précoce » n’est pas particulièrement approprié car les enfants doués restent doués en devenant adultes.


MagaZEN : Est-ce que ces enfants ont une forme différente d'intelligence ?

D.G. : Oui, car les enfants doués apprennent plus vite et montrent plus de logique et de rigueur dans leurs raisonnements. Même s’ils ont des centres d’intérêt plus nombreux, ils ne sont pas forcément doués dans tous les domaines. Ils peuvent être particulièrement maladroits, ne pas savoir chanter ou dessiner…


MagaZEN : Quels conseils donneriez-vous aux parents qui ont un enfant précoce ?

D.G. : Si vous vous interrogez sur la précocité de votre enfant, faites-lui passer un test de QI pour mieux le comprendre et repérer ses points forts et ses points faibles. Vous pouvez aussi vous rapprocher des associations qui guident, organisent des rencontres et proposent des activités ponctuelles pour les enfants doués comme l'ANPEIP (Association nationale pour les enfants intellectuellement précoces) ou l'AFEP (Association française pour les enfants précoces).


Je conseille aussi deux ouvrages : Le livre de l’enfant doué, d’Arielle Adda aux éditions Solar et L'enfant surdoué, de Jeanne Siaud-Facchin aux éditions Odile Jacob.

Si vous le souhaitez, vous pouvez joindre Déborah Girard sur son adresse mail : d.girard-psyconsult@gmail.com


Propos recueillis par Joël Vandemoëre, éducateur de jeunes enfants

Partager la newsletter

Pédagogie active > 3 - 6 ans |

la pédagogie Montessori ?

Article du 19 avril 2016

La pédagogie Montessori est une référence en matière éducative et certains grands hommes, qui ont changé l’histoire de ce monde, ont suivi son cursus scolaire. Qui est Maria Montessori ? Qu’a-t-elle découvert en observant les enfants jusqu’à 6 ans ?

Maria Montessori, née en 1870 en Italie, devient en 1896 la première femme médecin italienne. Elle débute sa carrière à la clinique psychiatrique de Rome et découvre l’œuvre d’Itard et de Seguin sur les possibilités d’éducation des enfants déficients. En 1907, elle observe, en scientifique, le développement des enfants et forme une institutrice qu’elle installe dans la première « Maison des enfants ». C’est à partir de ses observations, approfondies à l’occasion de nombreux voyages, qu’elle découvre les lois du développement de l’enfant. Elle met en lumière les conditions de la révélation des potentiels humains dans un environnement favorable, c’est-à-dire favorisant l’observation, la coopération et la transmission : une maitresse bien préparée aux besoins des enfants, un aménagement favorisant l’autonomie et l’estime de soi, du matériel permettant la « matérialisation » de concepts, des enfants d’âge différents.


Le monde entier se penche sur cette « Maison des enfants » où les enfants, concentrés sur leur tâche, choisissent écriture, lecture ou mathématiques et ressortent de leurs explorations, confiants, ouverts aux autres et pacifiés.


La grande finalité de la pédagogie Montessori étant l’éducation pour la paix, son livre lui vaut d’être candidate au Prix Nobel de la Paix en 1951. Maria Montessori publie des livres, anime des conférences et ouvre des centres de formations en Europe, en Asie et aux Amériques. Elle crée l’Association Montessori Internationale (AMI) pour garantir l’intégrité de sa pédagogie mais ne dépose pas son nom, estimant qu’elle n’a rien inventé mais simplement observé le développement de l’enfant !


Maria Montessori a révélé le fonctionnement, les potentiels de l’enfant et a élaboré une pédagogie accompagnant le petit avec respect, comme une personne à part entière. Elle observe que le petit enfant jusqu’à 6 ans apprend grâce à une aptitude psychique particulière : son « esprit absorbant ». Cette capacité spéciale lui permet de capter les impressions, la langue, la culture perçues dans son environnement. Elle a aussi découvert les « périodes sensibles », périodes pendant lesquelles l’enfant voue toute son énergie à acquérir de nouvelles compétences. Ces périodes sont des guides intérieurs passagers ; si l’enfant n’est pas stimulé à cette période-là, alors l’occasion d’apprendre s’estompe facilement ; il lui faut ensuite un dur labeur pour acquérir toute nouvelle compétence.


Il y a 5 grandes « périodes sensibles » : l’ordre, le mouvement, le langage, le développement sensoriel, le développement social.


Notre mission éducative est de respecter ces périodes de sorte que l’enfant convertisse au mieux ses potentiels en capacités !


Valérie Mirault, formatrice et éducatrice Montessori

Partager la newsletter

Sélection Zazzen > 6 - 12 ans |

sorties à la ferme

Article du 18 avril 2016

sorties à la ferme
Les beaux jours sont de retour ! Profitons à nouveau du grand air et des joies du printemps ! Ce mois-ci, nous vous avons sélectionné quelques adresses pour vous permettre de vous adonner aux plaisirs de la cueillette de fruits et légumes avec vos enfants, ou de partir à la rencontre des animaux de la ferme. De beaux moments en perspective, riches en apprentissages pour les petits comme pour les plus grands !

Du côté de Paris :

Les cueillettes chapeau de paille de Viltain, à la ferme de Viltain 78350 Jouy-en-Josas
Cette ferme partage ses activités entre une ferme laitière, une cueillette de fruits et légumes, et un marché de produits fermiers et artisanaux. Autant d’activités ludiques qui passionneront vos enfants !


Plus d’infos : http://www.cueillettedeviltain.fr

La ferme pédagogique de Paris, Route de pesage 75012 Paris
Située en plein cœur du Bois de Vincennes, la Ferme de Paris est une exploitation agricole à vocation pédagogique gérée selon les pratiques de l’agriculture biologique. De nombreuses animations y sont organisées en lien avec les saisons.


Du côté de Bordeaux :

La ferme de Gipon, 1 Gipon - Route d'Avros 33430 Bazas
La Ferme de Gipon est spécialisée dans l'élevage de chèvres angora et de chèvres laitières. Des visites sont organisées pour toute la famille à la découverte de la ferme : des dégustations de fromage et des démonstrations de filage, cadrages et tissages. Une aire de détente est disponible pour vos enfants afin de les laisser gambader et s'amuser à leur aise !


Du côté de Lyon :

Au pré de Justin, 519 rue de la brosse 69390 Charly
Dans un cadre agréable et verdoyant, vos enfants pourront découvrir les animaux de la ferme : moutons, chèvres, lapins, cochons, poules, vaches, canards, ânes, poneys, chevaux, mais aussi des femelles alpagas appréciant particulièrement les caresses…

Plus d'infos : http://www.au-pre-de-justin.sitew.com

Anne-Sophie Chaunu, conseillère en pédagogie et éducatrice de jeunes enfants

Partager la newsletter

Zazoom > 6 - 12 ans |

créer sa guirlande de fanions

Article du 15 avril 2016

créer sa guirlande de fanions
A la fois d'une grande simplicité et d'une grande possibilité de thèmes, la guirlande de fanions est devenue un élément incontournable de décoration, que ce soit pour égayer une chambre ou créer une ambiance de fête.

C’est pourquoi nous vous proposons de créer votre propre guirlande ; une activité qui convient à tous les âges !

Votre matériel :
– Une longue cordelette (à vous de choisir la longueur de votre guirlande !)
– Des tissus déjà imprimés (ou encore plus DIY (Do It Yourself), du papier épais colorié par les enfants)
– Une agrafeuse
– Des ciseaux

Réalisation :
– Découper des triangles de même taille dans les tissus choisis
– Replier au niveau de la base du triangle de quelques centimètres afin de faire passer la cordelette
– Insérer la cordelette dans chacun des triangles repliés
– Agrafer les triangles bien serrés à la cordelette
– Installer votre guirlande à l'endroit choisi et admirer !


Anne-Sophie Chaunu, conseillère en pédagogie et éducatrice de jeunes enfants

Partager la newsletter