Les derniers articles

Pédagogie active > 0 - 3 ans |

s'émerveiller, la clé du bonheur ?

Article du 21 mai 2017

Sur le chemin menant à l’école, Coline s’arrête et regarde sur le mur un petit lézard se dorer au soleil. Elle le contemple sous toutes ses faces et s’étonne de la couleur irisée de ses flancs. Elle repart en sautillant vers sa maman, sourire aux lèvres, le cœur en joie et lui raconte ce qu’elle a observé. Comme beaucoup d’enfants, Coline a cette capacité naturelle de s’émerveiller. Les enfants remarquent ces petites choses que nous ne voyons plus. Qu’est-ce que l’émerveillement? Comment l’apprendre des enfants pour la ressentir et la partager avec eux?

Le mot «émerveillement» vient du terme latin «mirabilia», l’union du mot «miracle» et du verbe «admirer». S’émerveiller est le fait d’éprouver un sentiment d’admiration pour quelque chose ou quelqu’un. C’est une capacité à se laisser surprendre, captiver, fasciner par les beautés et les bonheurs qui nous entourent.

Nous pouvons passer nos journées les sourcils froncés, le corps tendu, le cœur fermé et la tête pleine de toutes nos obligations et échéanciers ou développer des capacités d’émerveillement qui nous rendent plus heureux, conciliants, créatifs, optimistes. Belinda Cannone dans son livre «S’émerveiller» chez Stock nous dit: «Souvent, c’est un état intérieur favorable qui nous permet de percevoir une dimension secrète et poétique du monde. Soudain on vit pleinement, ici et maintenant, dans le pur présent. Cette disposition intime est une conséquence du désir de vivre et de la faculté de joie.»

Les enfants ont cette disposition à découvrir, avec enthousiasme, tout ce qui se présente à eux. Ils vivent dans l’instant présent et «regardent» leur environnement. Ils ont cette disponibilité psychique intérieure, leurs cinq sens ouverts, pour apprécier le sourire d’un bébé, l’envol du papillon, le chant des oiseaux, le parfum d’une fleur, la caresse du vent, la saveur d’un plat… Le secret est sans doute là: s’offrir des moments d’attention en ouvrant ses sens pour se laisser surprendre et apprécier la magie de la vie.

Le printemps est une saison propice à l’émerveillement, avec sa nature exubérante, ses envols d’oiseaux, d’insectes pollinisateurs, ses délicieux légumes primeurs… Tous ces verbes qui ouvrent nos sens et nous permettent cette conscience de l’instant peuvent être les clés de l’émerveillement: «regarde, ressens, écoute, goûte, sens…». Alors pendant une ballade, sur le chemin de l’école, lors d’un repas, vous pouvez avec les enfants vous montrer réciproquement les beautés qui vous entourent. Ces petits instants d’émerveillement partagés seront des temps de bonheur qui renforceront votre relation et votre joie de vivre.

Finalement, comme le vivent les jeunes enfants et comme disait Albert Einstein: «Il n’y a que deux façons de vivre sa vie: l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle.»
 
 
Valérie Mirault, éducatrice de jeunes enfants et éducatrice Montessori

Partager l'article