Les derniers articles

Pédagogie active > Autres |

leur parler de noël

Article du 13 décembre 2015

La fin d’année nous ramène au cycle de la Terre, au solstice d’hiver, le temps où les nuits sont les plus obscures. Noël sonne la renaissance de la lumière solaire, la promesse des jours plus longs. C’est le temps du rituel où les familles se rassemblent autour de bougies, d’un sapin traditionnel et d’un bon repas et échangent des cadeaux. Les bougies symbolisent la lumière qui revient, le sapin nous parle du renouveau de la vie. Les cadeaux représentent ce don universel qui crée, affirme, consolide les liens qui nous animent.


Faire croire au Père Noël, comme une légende, peut apporter un peu de magie aux enfants mais il est également recommandé d’insister sur les vraies valeurs de Noël que sont la famille, le partage, les échanges… Ces valeurs sont, contrairement au Père Noël, bien réelles et réconfortantes à tout âge. Le très joli livre de Marie Hélène Place et Fontaine Riquier intitulé Le Noël de Balthazar aborde avec délicatesse cette magie du don et du partage.


Pour les plus petits, cette attente jusque Noël est bien longue. De la naissance à 5 ans, l’enfant vit pleinement dans le présent et ce n’est qu’à partir de 6 ans que la notion du temps s’affine. N’augmentons pas l’excitation de l’enfant les semaines qui précèdent Noël en lui demandant par exemple chaque jour ce qu’il veut. Ces stimulations visuelles et auditives à propos de jouets provoquent des tensions : cris, pleurs, colère. Noël ne doit pas être conditionnel et la sagesse s’acquiert avec l’âge… Il est plus judicieux de raccourcir l’attente en évoquant le sujet seulement quelques jours avant. Nous pouvons aussi faire vivre l'Avent en occupant l’enfant : la décoration du sapin, la confection de biscuits et de chocolats, l’apprentissage de quelques chants et musiques. Cela lui permettra de se pénétrer de l’esprit de Noël patiemment, en lien avec les valeurs de partage en famille et de transmissions des savoir-faire. Le calendrier de l'Avent peut être l’occasion d’offrir ces moments de présence et de préparation avec chaque jour un bon pour : la fabrication d’une couronne, la confection de chocolats, la décoration du sapin, un moment à la patinoire, la création de cadeaux maison...


Noël nous rappelle à l’essentiel en vivant de bons moments de présence de manière à se fabriquer de bons souvenirs, car en vieillissant, ce qui nous reste en mémoire n’est pas le contenu des cadeaux mais bien ce qu’on a ressenti en partageant ces moments de joie, de saveurs, d’odeurs qui ont touché nos cœurs et nos sens. Alors joyeuses présences à vous-mêmes et à ceux que vous aimez dans ces échanges en famille qui font la magie de Noël.


Anne-Sophie Chaunu, conseillère en pédagogie et éducatrice de jeunes enfants

Partager l'article