Les derniers articles

Pédagogie active > 0 - 3 ans |

l'enfant qui tape et qui mord

Article du 17 janvier 2015

Tom, 10 mois, donne des coups de pieds quand on le change. Camille, 2 ans, tire les cheveux de ses petits camarades à l'école ; Léa, 4 ans, casse les jouets de son petit frère… Face à ces comportements, agressifs et violents, il est légitime de s’interroger : pourquoi l'enfant se comporte-t-il ainsi et comment réagir ?

• Entre 0 et 1 an : les bébés découvrent le monde et l’explorent par les sens, ce qui implique parfois la bouche et les dents !


• Entre 0 et 2 ans : il est possible que les percées de dents les amènent à mordre ou mordiller pour soulager la douleur.


• Après 2 ans : de nombreux enfants vivent une période d'agressivité dite « normale ». Ils ne savent pas encore comment gérer les frustrations et les conflits autrement que par des gestes agressifs.

Puisque cette agressivité est « normale », il ne faut pas l'interpréter comme un signe de méchanceté mais lui expliquer que l'agressivité dirigée contre autrui n'est pas acceptable et donc lui apprendre d'autres moyens de se défendre, d'exprimer sa frustration ou de gérer les conflits avec ses amis.
A contrario, mordre l'enfant à son tour est une mauvaise manière qui encourage et renforce son comportement, puisque l'adulte est le modèle de l'enfant. En le mordant lorsqu'il mord, on lui envoie inconsciemment le message que : « lorsque quelqu'un t'irrite ou t'agresse, le mordre est une bonne solution ». Il en va de même pour toute autre forme de punition corporelle.

Comment réagir lorsqu’un enfant mord ou tape ?


• Intervenir rapidement en commençant par réconforter et soigner l'enfant qui a été mordu et/ou tapé.
• Expliquer à l’enfant que mordre fait mal : « Tu vois, on voit la marque de tes dents, ça fait mal, ton copain pleure ».
• Dire à l’enfant  que vous désapprouvez son geste (et non lui): « Je ne veux pas que tu mordes », en lui précisant qu’il a le droit de ne pas être d’accord mais qu’il peut dire « Non » plutôt que de mordre.
• Encourager l'enfant à s'excuser auprès de celui/celle qu'il a agressé, et même à tenter de le/la réconforter en lui donnant un câlin ou un bisou.  

Une autre forme d'intervention efficace est d'aider l'enfant à développer son langage. Lorsqu'on remarque qu'il se sent irrité par les gestes d'un autre enfant, on peut l'aider à mettre des mots sur ses émotions. Ainsi, on encourage l'enfant à utiliser sa bouche pour parler et s'exprimer, plutôt que pour mordre et taper les autres.
En revanche, il est important de ne pas le punir car cela ne l’empêchera pas de recommencer. Il peut aussi être nécessaire de comprendre ce que veut  signifier l'enfant par son comportement et quel message se cache derrière cette agressivité.

Joël Vandemoere, Educateur de jeunes enfants

Partager l'article