Les derniers articles

Pédagogie active > 0 - 3 ans | 3 - 6 ans | 6 - 12 ans |

Faut-il interdire les écrans aux enfants ?

Article du 28 juin 2018

Dans une société où le virtuel a pris une place prépondérante, quelles peuvent en être les conséquences sur l’enfant ? Sans céder à la panique face au monde numérique, il s’agit de mieux comprendre l’impact des écrans au cours de la vie de l’enfant. Disposer de repères peut aider les parents à adapter la "consommation" des écrans à l’âge de l’enfant.

Selon une étude IPSOS menée en 2017, les enfants âgés de 1 à 6 ans passent en moyenne 4h37 par semaine sur internet ; ce temps grimpe à 6h10 pour ceux âgés de 7 à 12 ans. Comment aider l'enfant à le limiter, à mieux le gérer ?

Avant 3 ans

De nombreux travaux démontrent la toxicité des écrans pour les enfants de moins de 3 ans. De façon générale, l’exposition précoce et excessive des bébés aux écrans sans présence humaine interactive et éducative est très clairement déconseillée.

Pour les enfants de moins de 3 ans, le temps passé devant la télé, y compris les programmes des chaînes qui leur sont dédiées, les éloigne de la seule activité vraiment utile à leur âge : interagir spontanément avec leur environnement grâce à leur sens. Jouer, toucher, manipuler les objets, se familiariser avec l’espace en trois dimensions est fondamental pour leur développement. L’enfant à cet âge a besoin de se percevoir comme acteur. Au contraire, face à un écran, il est non seulement passif, mais aussi soumis à des couleurs et à des sons d’une intensité largement supérieure aux stimulations sensorielles habituelles de sa vie quotidienne.

Selon Serge Tisseron (psychiatre, docteur en psychologie, membre de l’Académie des technologies, auteur de « Grandir avec les écrans. La règle 3-6-9-12 »), il est primordial d’établir des règles sur l’utilisation des écrans à partir de 3 ans.

De 3 à 6 ans

Serge Tisseron préconise de ne pas proposer de jeux vidéos à l’enfant et de fixer des règles claires sur le temps passé devant les écrans. Utiliser une alarme pour indiquer la fin du temps devant l’écran peut aider votre enfant à accepter que ce temps soit terminé. Il est important de respecter les âges indiqués pour les programmes. L’utilisation de la tablette, de la télévision et de l’ordinateur est plus sécurisée dans le salon que dans la chambre.

De 6 à 9 ans

Serge Tisseron conseille aux parents de continuer à limiter le temps passé devant l’écran (30 minutes par jour d’écran distractif) par leur enfant et de l'encourager à gérer ses temps d’écran en les notant sur un carnet, ce qui lui permet d'en mieux prendre conscience. Il est aussi important de parler avec l’enfant de ce qu’il voit et fait avec les écrans.

Serge Tisseron propose trois principes concernant internet à expliquer à l’enfant :

1) Tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public

2) Tout ce que l’on y met y restera éternellement

3) Il ne faut pas croire tout ce que l’on y trouve

De 9 à 12 ans

L’important est de lui apprendre à protéger ses échanges avec ses camarades. C’est l’âge où il découvre les réseaux sociaux. Vous pouvez alors parler avec lui de ce qu’il voit et fait avec les écrans, l’encourager dans ses activités de création et ses activités physiques, parler avec lui de l’âge où il aura son premier téléphone mobile.

Après 12 ans, l’essentiel est de rester disponible pour l’enfant. Il faut continuer à limiter le temps devant les écrans (1h30 maximum par jour d’écran distractif), à l’encourager à gérer son temps hebdomadaire avec un “carnet du temps d’écran”, à parler de ce qu’il voit et fait avec les écrans, à encourager ses activités de créations. Mais il est aussi temps d’expliquer à l’enfant ce que représente le plagiat, le harcèlement et la pornographie. Ne pas oublier que tous nos équipements possèdent aujourd'hui le contrôle parental.

En résumé :

  • Avant 3 ans : jouez, parlez, proscrivez les écrans.
  • De 3 à 6 ans : limitez les écrans, partagez-les et parlez-en famille.
  • De 6 à 9 ans : créez avec les écrans et expliquez à votre enfant Internet.
  • De 9 à 12 ans : apprenez à votre enfant à se protéger et à protéger ses échanges.
  • Après 12 ans : restez disponibles pour votre enfant.

Anne-Cécile Langet, éducatrice de jeunes enfants

Partager la newsletter