Les derniers articles

Interview > 6 - 12 ans |

méditer en famille

Article du 20 mars 2017

Les enfants, comme nous adultes d’aujourd’hui, sommes souvent agités, dispersés, stressés. Aussi comment aider nos enfants à s’apaiser, comment leur ouvrir le chemin de la concentration? Par la méditation en famille. La méditation est un outil simple, facile et efficace, procurant des bénéfices immédiats. Zazzen a rencontré M. Julien Granata, Instructeur en méditation, AMA (Académie de méditation de Aumes), ateliercocrea@gmail.com

Zazzen: Pourquoi méditer en famille?
 
Julien Granata: La pratique de la méditation est trop souvent jugée comme une expérience égoïste tournée vers soi, pour une recherche d’un bien-être individuel. C’est en réalité le contraire. Aux sources de la méditation, le taoïsme défend l’idée d’une Harmonie universelle, chaque chose ou être vivant se trouvant à sa juste place dans le monde sensible; l’harmonie collective exigeant d’abord l’harmonie individuelle.
Les apports de la pratique de la méditation sont largement connus: elle réduit le stress et l'anxiété, elle apporte un espace de calme, elle favorise les capacités d'attention et la concentration, elle mobilise les ressources intellectuelles et renforce la confiance en soi.
Pratiquer la méditation en famille favorise l’équilibre et l’harmonie et permet ainsi à chacun de trouver sa juste place...Chacun est pleinement présent, dans le moment présent, sans parasites tels que le téléphone, la radio où des débats agités ont lieux, la télé…
 


Zazzen: Comment méditer en famille?
 
JG: La pratique en famille peut emprunter diverses formes. Pour les enfants, il est parfois préférable d’utiliser les termes de concentration ou de détente. Méditer peut simplement consister à s’assoir dans la nature pour ressentir l’énergie du vent, s’enivrer de ses senteurs, tout en écoutant le chant des oiseaux. Méditer en famille peut se résumer à être collectivement connecté aux manifestations du vivant, l’esprit totalement présent et non pas distrait par des cogitations singulières. A la maison, on peut s’appuyer sur des pratiques guidées adaptées aux enfants: des ouvrages comme «Calme et attentif comme une grenouille» sont accompagnés d’un CD audio. Les pratiques en famille deviennent des temps de partage renforçant les liens et apaisant les relations.
Des lieux spirituels, comme certains temples bouddhistes ouverts aux laïques, proposent des journées en famille et permettront aux parents d’améliorer leur pratique.
 


Zazzen: A quel moment et à quelle fréquence est-il favorable de méditer ensemble?
 
JG: La clé du bonheur n’est pas l’intensité mais la fréquence des instants heureux. Ainsi, la pratique quasi quotidienne de la méditation contribue à l’intégration et accentue ses effets positifs. Les expériences de méditations d’enfants pratiquées dans les écoles montrent que leur réalisation quotidienne offre des résultats rapides en termes de relations sociales, de concentration ou de bienveillance mutuelle. En famille c’est la même chose ; on peut méditer quotidiennement avant de faire les devoirs, de se coucher ou de prendre le petit-déjeuner. Ces rendez-vous collectifs favorisent l’écoute et la compréhension de l’autre. A pratiquer sans modération.

Propos recueillis par Valérie Mirault, éducatrice de jeunes enfants et éducatrice Montessori

Partager l'article