Les derniers articles

Interview > Autres |

annoncer l'arrivée d'un nouvel enfant

Article du 18 janvier 2015

Annoncer à son enfant l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille peut s’avérer difficile. Le MagaZEN a interviewé Anne-Sophie Chaunu, Conseillère en pédagogie chez ZAZZEN, pour conseiller les parents sur la manière d’annoncer la naissance d’une petite sœur ou d’un petit frère.

MagaZEN : A partir de quel moment doit-on annoncer à son enfant l'arrivée d'un futur bébé ?

Anne-Sophie Chaunu : Beaucoup de parents tardent à annoncer une grossesse, dans le but de protéger émotionnellement leur enfant. Pourtant, les enfants ressentent les changements à venir et comprennent bien vite que quelque chose se prépare. Les laisser alors dans l’incertitude peut être déstabilisant et inquiétant pour eux. En effet, les enfants comprennent, entre 2 et 4 ans plus particulièrement, et quelques fois même avant la maman, qu'une nouvelle grossesse est en cours.
Lors de la grossesse, les hormones de la mère évoluent et l'enfant (pour qui cela ne remonte à pas si longtemps) reconnaît ces changements : en particulier l’odeur de la peau de la maman qui change.
Votre aîné va aussi avoir un comportement nouveau, qui risque même de vous interpeller : il peut se mettre à dessiner des ronds bien fermés, développer une obsession pour les portes et tiroirs bien fermés, vous parler de votre ventre, etc. Autant d'attitudes qui montrent bien qu'il attend une réponse ou une explication sur ce qu’il se passe ; le plus tôt est donc le mieux pour lui en parler afin de ne pas nourrir ni créer de fantasmes.

MagaZEN : Comment l'accompagner tout au long de la grossesse ? Avec quels outils?

A-S.C : Il est primordial que votre enfant ne se sente pas exclu de ce qui se passe au sein de sa propre famille. Il doit entendre et comprendre que l'attention portée à ce bébé à venir a été la même pour lui. Vous pouvez donc par exemple créer avec lui un album avec des photos des échographies, de vous enceinte, de sa naissance, etc. De cette façon, il comprend que lui aussi a vécu cette période et qu'il a été tout autant attendu que ce nouveau bébé.
Il me semble aussi important que votre aîné connaisse sa place et soit valorisé dans ce nouveau rôle.
Vous pouvez par exemple l’impliquer dans l'aménagement de la chambre du futur enfant (tout en lui proposant aussi quelques nouveautés dans la sienne), ou aller acheter avec lui un doudou qu'il choisira pour l'offrir de ses mains à son petit frère ou petite sœur à la maternité.
Les livres sont aussi un bon support afin de communiquer avec votre enfant et mettre des mots sur ses émotions et son ressenti.

MagaZEN : Comment mobiliser l'aîné lors de la naissance, et après ?

A-S.C : Dès la naissance, votre aîné peut réagir de différentes manières : il peut tout de suite être impliqué dans la relation, puis régresser et chercher votre attention par ce biais. Il peut aussi prendre un peu de distance avec vous ou au contraire n'avoir jamais eu autant besoin de ses parents !
Chaque enfant est unique, tout comme ses réactions ! Les mots d'ordre sont quoiqu'il arrive : présence et écoute. Il est important d'aménager du temps pour votre plus grand, un temps de qualité rien que pour lui et pendant lequel rien ne vous perturbe.
Maintenir les rituels déjà en place est aussi primordial afin de le rassurer et qu'il sente que ce nouveau-né ne menace pas son équilibre familial.
Prenez le temps de l'écouter réellement, de mettre des mots sur ses sentiments ; le dessin est un outil facilement accessible pour évacuer ses éventuelles angoisses ou questions.
Valorisez votre enfant en lui confiant des missions que « lui seul peut accomplir » : vous amener une couche, chanter une chanson à son petit frère, etc. il se sentira utile et mis en avant grâce à ses capacités !
Enfin, laissez-le savourer des petits moments où vous l'autorisez à être « petit », et à se blottir dans vos bras comme un nouveau-né ! Il n'en sera que plus rassuré et confiant ensuite !

Partager l'article