Les derniers articles

Edito > Autres |

au service des enfants, grâce à la professionnalisation...

Article du 18 mars 2015

Depuis sa création, ZAZZEN construit un projet d'entreprise innovant qui place l’individu au cœur de son modèle, promeut des valeurs de liberté et de responsabilité, d’ouverture et d’innovation. Pour développer ce projet, le groupe ZAZZEN a choisi d'ouvrir son propre centre de formation. Son objectif : renforcer la qualité du service rendu et offrir des perspectives professionnelles à ses collaborateurs.

ZAZZEN a lancé en 2008 son propre centre de formation, l’Institut des éducateurs (IDE). ZAZZEN y forme les professionnels qui s'occupent de vos enfants, valorise leurs compétences et leur offre des perspectives d'évolutions par des parcours de formations adaptés.

Ainsi, vos intervenants peuvent, grâce à l'IDE, s’engager dans une démarche de formation continue, préparer un concours (auxiliaire de puériculture, éducateur de jeunes enfants...), voire obtenir un diplôme de l’Éducation nationale (CAP petite enfance...).

Longtemps ignorée, la formation des professionnels de l’accueil de jeunes enfants est devenue nécessité tant les connaissances évoluent et les pratiques éducatives se modifient : se former régulièrement est un devoir professionnel.
C’est à l’occasion de ces formations qu’il devient possible à chacun de réinterroger son quotidien professionnel, de prendre du recul sur sa pratique.
Toutes les formations sont dispensées par des formateurs expérimentés, par petits groupes, avec une pédagogie active, qui permet à chacun de construire ses connaissances en lien avec celles des autres participants.

Rappelons que comme ZAZZEN, l'IDE a fait de la pédagogie active la pierre angulaire de la professionnalisation de ses collaborateurs. Cette pédagogie prône la participation active de chaque stagiaire à sa propre formation, suscite sa coopération et privilégie le partage d'expériences ; « donner du sens » aux apprentissages est devenu, aujourd'hui, indispensable.
« Donner du sens », c'est permettre aux intervenants de mieux accompagner l'enfant, de le considérer comme un individu à part entière, comme un « sujet » et non comme un « objet », dans une démarche éducative cohérente et bienveillante.

Partager l'article